Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vigeois Mon Bourg

Hôtel - Bar - Restaurant cherche repreneur.

15 Février 2017 , Rédigé par Vigeois Mon Bourg

Hôtel - Bar - Restaurant cherche repreneur.
Hôtel - Bar - Restaurant cherche repreneur.
Hôtel - Bar - Restaurant cherche repreneur.

Description :

A REPRENDRE, bar hôtel restaurant, situé au cœur d’un village, face à l’abbatiale romane, proche d’un plan d’eau pour baignade, à 3 minutes de l’A20 et 6 minutes de l’A89, entre Brive et Limoges, proche de Pompadour cité du cheval.
Jolie terrasse ombragée, parking très facile, 2 salles de 30 et 45 couverts, bar , cuisine récente, appartement T5, garage pour Relai motards, 8 chambres.
Idéal pour couple de professionnels
Loyer 1200 € par mois

Vous pouvez retrouver les détails de l'annonce en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://www.leboncoin.fr/bureaux_commerces/1003037527.htm?ca=14_s

L'Hôtel - Bar - Restaurant de Vigeois cherche toujours un repreneur.
Les Vigeoyeux seraient tellement heureux de voir cet établissement à nouveau ouvert
et ainsi retrouver un restaurant ouvert à l'année.
 
N'hésitez pas à partager l'annonce autour de vous!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cuisinier 19/02/2017 06:32

C'est une arnaque cette annonce ! C'est d'ailleurs pourquoi la famille VACHER, propriétaire des murs ne trouve pas de preneurs ! J'ai été intéressé par ce fonds de commerce alors exploité par un couple qui me vendait l'affaire 15.000 € pour un loyer de 500 €/mois. Les propriétaires voulant augmenter le loyer (alors que c'est la crise) ne pouvaient pas en raison du bail commercial en cours. Ils ont trouvé la solution en rachetant pour 15.000 € le fonds de commerce à leurs locataires puis en diffusant cette annonce de revente du fonds à 35.000 € (augmentation de 130 %) + un nouveau bail avec un nouveau loyer augmenté à 1.200 € (augmentation de 120 %) : Des ESCROCS les proprios, ils habitent la maison voisine ! La raison du départ des anciens exploitants : la promiscuité et l'ingérence des propriétaires des murs en permanence dans leurs affaires quotidiennes !